jeudi 16 septembre 2010

Interview de Baïa dans News de Stars

news de stars baia anton interview masterchef
Baïa, qui a atteint le Top 20 des candidats à l’émission Masterchef, diffusée chaque jeudi soir sur TF1, se confie à News de Stars. L’émission, les candidats, ses projets, elle nous dit tout !

Pourquoi avoir participé à l’émission Masterchef ?


Masterchef était pour moi une opportunité. Je souhaitais vraiment évaluer mon niveau en cuisine, savoir ce que je valais, car c’est une véritable passion. Et puis rencontrer le jury, deux grands Chefs et un critique gastronomique reconnu, c’est une vraie chance. Et je souhaitais aussi me faire connaitre, car je souhaite travailler dans l’audiovisuel, et l’émission était pour moi un tremplin.


Comment s’est déroulé le tournage de l’émission ?


Le tournage était super cool ! L’ambiance entre tous les candidats était vraiment très bon enfant, tout le monde s’entendait très bien. C’était un peu comme une colonie de vacances ! Malgré tout, le fait que ce soit un tournage implique forcément des procédures qu’il nous fallait respecter, comme par exemple se taire pendant certaines séquences. A part ça, c’était vraiment génial !


Justement, la présence des caméras était-elle déstabilisante ?


Oui, au début c’est difficile à gérer. Quand on est en pleine épreuve, devant son plan de travail, c’est le rush, le stress… et là l’interviewer arrive et vous pose des questions ! Ca déconcentre forcément, et ça rajoute une pression. Mais on prend l’habitude !


Les relations avec le jury (Frédéric Anton, Yves Camdeborde et Sébastien Demorand) étaient-elles limitées à l’émission ou se sont-elles développées plus personnellement ?

Pendant les tournages elles étaient très professionnelles, c’est comme s’ils étaient nos patrons. Mais à l’extérieur, on pouvait aller au restaurant ou rire ensemble. Je me suis fait plusieurs fois taper sur les doigts, mais ils sont vraiment super cools, ce sont des gens géniaux. On est devenus amis. Par contre, une rumeur a couru pendant le tournage sur une supposée relation amoureuse entre le chef Anton et moi. Je tiens à préciser que cette rumeur est complètement fausse et infondée. Le chef Anton a sa vie, j’ai la mienne. Il m’est arrivé d’aller dans son restaurant, nous nous entendons bien, mais ça s’arrête là. D’autres candidats ont lancé cette rumeur car ils n’ont pas été sélectionnés dans le Top 20, alors que moi, malgré les rattrapages et les remarques du jury, j’y suis arrivée.


Et du côté de Carole Rousseau, comment le tournage s’est-il déroulé ?


Carole Rousseau est une femme vraiment sympathique. Toutes les rumeurs et les critiques qui ont été dites sur elle, sur sa froideur avec les candidats par exemple, sont fausses. Elle est très souriante, toujours habillée avec une grande classe, et surtout très accessible.


Vous avez failli être éliminée le premier jour de l’atelier, qu’avez-vous ressenti à ce moment-là ?


Pendant cette épreuve, on était en bas, tous les trois, tous les autres candidats nous regardaient d’en haut… On se sent un peu comme un taureau dans une arène, on a l’impression qu’on va se faire achever. Sur le coup, j’ai même failli abandonner ! Avec toute la pression et les regards, j’ai eu un blocage. Je n’arrivais pas à intégrer la recette, pendant plusieurs minutes je me suis dit que je n’y arriverais jamais, que c’était la fin. Et puis je me suis reprise, et finalement j’ai réussi l’épreuve.


Etes-vous satisfaite du montage de l’émission, l’expérience que vous avez vécue est-elle bien retranscrite à l’écran ?


L’émission diffusée ne reflète pas ce qui a pu se passer, à mon niveau du moins. On ne se rend pas compte à quel point les épreuves sont difficiles, notamment que le temps qui nous est donné pour réaliser un plat est extrêmement court. Vu que je n’ai pas réussi toutes les épreuves avec brio, les gens pensent que je ne sais pas me débrouiller.


Avez-vous gardé contact avec d’autres candidats de l’émission ?


Oui, certains candidats font maintenant partie de mes amis. Georgiana est devenue une très bonne amie, ainsi que Joël, Steve, Thomas ou Julien, qui est adorable. On habite chacun aux quatre coins de la France, mais dès que l’un se rapproche du lieu d’habitation d’un autre ou de Paris, on fait le maximum pour se voir.


Pendant l’émission, existait-il des rivalités entre les candidats ?


C’est clair qu’au bout d’un moment, ça devient une vraie compétition avec une stratégie à tenir. C’est difficile parce que chacun participe à l’élimination d’un camarade. Mais tout le monde s’entendait très bien.


Conseilleriez-vous cette expérience à d’autres cuisiniers amateurs ?


Bien sûr ! Quand je suis rentrée chez moi après le casting, j’ai dit à tous mes amis qu’ils auraient dû m’accompagner. C’est toujours intéressant de découvrir comment se déroule un tournage, et ce qui se passe derrière. Et puis humainement parlant, l’émission m’a énormément apporté. J’ai beaucoup appris sur moi-même, maintenant je sais jusqu’où je peux aller.



Participer à d’autres émissions culinaires, comme un Dîner Presque Parfait, vous tente-t-il ?



Non, l’émission Un Dîner Presque Parfait ne m’intéresse pas. C’est un programme intéressant car on y voit les gens cuisiner, mais le fait qu’ils se critiquent et se jugent me gêne beaucoup, c’est de la mauvaise foi et ça ne m’intéresse pas. Par contre, j’ai déjà tourné une émission culinaire avec Sarah Lelouch, qui est pétillante et très ouverte. Cette émission s’appelle La Cuisine de nos voisins. Sarah Lelouch est venue dîner chez moi, et je lui ai cuisiné des bricks au thon, car le principe de l’émission est de faire découvrir un plat issu de nos racines, d’où un plat algérien. C’était vraiment très intéressant, j’en garde un excellent souvenir.



Et maintenant, quels sont vos projets ?



Contrairement aux autres candidats au titre de Masterchef, mon rêve n’est pas d’ouvrir un restaurant. La cuisine est une passion, mais je souhaite avant tout travailler dans l’audiovisuel. Je suis en contact avec des boîtes de production pour diverses émissions.



Avez-vous un petit mot pour les lecteurs de News de stars ?



Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont soutenue. Je reçois énormément de messages de soutien, via Facebook ou mon blog, et ça me touche énormément. Sincèrement, merci à tous !
Retrouver l'interview ici NEWS DE STARS ou ici NEWS YAHOO

10 commentaires :

  1. Bravo ! Peu-être le début de la célébrité ? :-)

    RépondreSupprimer
  2. Ouf fini l'humiliation à chaque émission.
    Peut être que ça n'était pas comme ça réellement mais au montage on a bien l'impression que vous étiez un peu le "souffre douleur".

    RépondreSupprimer
  3. Bravo pour ton parcours
    Même si il s'est achevé ce soir ...
    Tu ne le méritais pas selon moi, mais bon tant pis ! :/

    Bon courage pour la suite !

    RépondreSupprimer
  4. Je tiens à te féliciter pour ton parcours ! Tu as fais ton maximum et tu ne dois avoir aucun regret ni rougir de cette défaite . Tu as été une candidate à la hauteur....tu dois être fier de toi et je suis certain que ta famille doit l'être aussi! Encore une fois bravo Baïa tu nous a régalé !!!

    RépondreSupprimer
  5. Vu ce qu'a dit Yves Camdeborde la semaine dernière sur la responsabilité des chefs, à ta place, je serais plutôt dégoûté d'avoir été éliminé.

    RépondreSupprimer
  6. Là c'est un tout autre problème que la semaine dernière : ils ont été jugé moins sur la qualité que sur le nombre de clients ! Comme le chef des bleus a jugé que s'ils devaient assurer 30 couverts de plus, Baïa n'aurait pas pus les assurer...donc ils ont suivi l'avis du chef d'équipe ce qui est logique après tout !!!
    Maintenant j'ai pas apprécié les remarques tres acerbes du chef des bleus envers Baïa qui elle comme tout le monde a fait son job de la même manière !!!

    RépondreSupprimer
  7. Je ne suis pas sûr que ça soit aussi logique.
    Je pense comme Camdeborde, qu'un chef est responsable de son équipe, dans le détail, c'est lui qui a désigné les commerciaux, quand même.
    C'est comme en foot, l'équipe n'est pas bonne, le premier à sauter c'est l'entraîneur.
    Dommage que les chefs n'aient pas appliqué ce qu'ils disaient lors de l'émission précédente.

    Dans logique, les deux commerciaux et le chef auraient dû être sur la sellette, et le chef aurait dû sortir.

    RépondreSupprimer
  8. Oui c'est exact ce que tu dit mais rappelles-toi de ce que dit le jury à ce moment précis : il dit, les commerciaux n'ont pas été désignés hors c'est eux les responsables de l'échec ! ce n'est ni le chef qui lui a fait son boulot ni les ouvriers, sauf que le chef des bleus a mis l'accent sur la lenteur de Baîa .... Je le redits, aucune erreur technique n'a été commise hors la responsabilité d'un chef intervient dans ce cas précis. Mais voilà nous ne sommes pas dans ce cas là et c'est pour ça que Philippe (que je n'apprécie guère ceci dit) ne pouvait pas partir !!! Alors tu vas me dire ..oui mais c'est lui qui a mit Baïa à ce poste ok !!! sauf que je te rappelle pour la petite histoire que Baïa a souvent été au repêche et que Philippe a choisi Baïa par défaut. Et que lui même avant cette épreuve a obtenu les félicitation..... fo être logique un peu tu crois pas ? En tout cas le jury l'a été rien à dire.

    RépondreSupprimer
  9. pourtant dans masterchef , tu disais que ton rêve était d'ouvrir un restau à Chantilly ...

    RépondreSupprimer
  10. Mon REVE Khala, oui mon REVE dans l'absolu....
    Tu sais combien ça coute d'ouvrir son restau, tu dois acheter le bail (le droit d'exercer) combien tu verses par mois pour un 50m², 1500 euros de location et ça c'est juste la location....
    Ajoutes les charges, les aliments, les employés... Euh.... j'ai beau faire masterchef, le banquier ne te recois pas avec le sourire. Par contre il peut un peu se foutre de ta gueule s'il voit que tu gagne le smic et que t'as pas d'apport....
    Tu vois ce que je veux dire ?
    Alors je reste dans la VRAI vie, avec mes rêves réalisables qui ne m'ont jamais quittés depuis l'adolescence : L'audiovisuel : )

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire