samedi 18 septembre 2010

MasterChef: la recette du retournage de veste!

elimination baia masterchef
"Tu comprends, mon petit, dans la télé réalité, il y a la réalité, c'est quand je dis quelque chose, et puis il y a la télé, c'est quand je fais le contraire de ce que je dis..."


Je vous le dis comme je le pense : c'est la honte.
Ce que j'ai vu hier soir sur TF1 m'a vraiment fait grincer des dents.
Alors que le programme s'installait dans un bon rythme, voilà (encore) que l'on assiste à une injustice flagrante pour la première élimination lors de l'affrontement des rouges et des bleus...

Baïa, déjà souvent dans le collimateur, se retrouve dans la balance face à Philippe l'attaché de presse, chef de l'équipe bleue, qui a perdu l'épreuve. Et là, les gars, c'est un grand numéro de retournement que va nous jouer le chef Yves Camdeborde en nous annonçant qu'il faut "suivre le vote du chef d'équipe" (donc Philippe) et dégager Baïa. Le chef Anton se fait l'avocat du Diable le tiers d'une seconde...le sourire aux lèvres. Et voilà comment Baïa sortira du jeu.
Méritait-elle de partir? Honnêtement oui, d'après ce qu'on a vu jusque là, en tout cas, elle était en dessous du niveau de Philippe, malgré un vrai talent et une vraie fraîcheur.
Maintenant, devait-elle partir hier soir?

Petit retour en arrière, d'une semaine:
Philippe le ferrailleur, chef de de l'équipe des bleus, perd (injustement) avec son équipe, le challenge. Il n'est pas nominé (il nous dira plus tard, qu'il voulait l'être mais que les autres lui ont dit non, bla bla bla...), reste Fred de Vamos Ville, et Jérôme le cantador. On retrouve donc à la discussion Yves Camdeborde, qui nous dit que le responsable c'est le chef et que si il avait été nominé c'est lui qui aurait dû partir. Une phrase digne et honorable, d'un homme qui connaît son métier, le tout, frappé du bon sens et de la logique.
Retour au présent.

Pardon? La logique et la parole dite? Non, ça c'était bon la semaine dernière, cette fois, le chef était donc nominé, et Abracadacuisine! non seulement Camdeborde ne le sort pas, mais, en plus, il suit son choix de vote!!!

On assistait donc, hier soir, à une belle prestation de parole non tenue, de la part des juges, mais surtout de la part de Camdeborde, qui porte d'habitude fièrement l'étendard du terroir et de ses valeurs. Et l'on est d'autant plus troublé lorsque l'on sait depuis Voici, que Philippe est dans les petits papiers de la production.

Les valeurs morales de Yves Camdeborde seraient-elles soluble dans la télé réalité?
Nous avons eu notre réponse hier soir.

Vous pouvez continuer à suivre les aventures de Baïa sur son blog: http://www.lesdelicesdebaia.com/


Bannister, en papillote de déception sur un lit de honte.


Propos recueilles sur le blog de ze bannister

4 commentaires :

  1. Je suis désolé de vous contredire et pourtant Baïa tu es une candidate que j'adore !!
    Camdeborde a dit la semaine dernière si le chef a fait une faute professionnelle ou une erreur technique c'est lui qui doit endosser la responsabilité de cette faute. Mais dans le cas de l'élimination de Baïa on est plus dans ce cas de figure puisqu'il n'a pas eu d'erreur dans les plats ! c'est un problème de nombre de clients....et donc dans ce cas c'est au chef de juger qui n'a pas été bon: comme l'a dit Philippe selon lui si une trentaine de personne était venu en plus, Baïa n'aurais pas pu assurer l'envoie des desserts ! Donc désolé de vous contredire mais c'est logique...et Yves Camdeborde ainsi que le jury aussi......et pourtant je le répète Baïa je l'adore. Ce que je déplore c'est l'acharnement de Philippe envers Baïa qui n'a pas été sympa du tout en essayant de l'enfoncer sans ménagement !!! Pour le reste c'est vous qui vous trompez il n'y a pas de revirement ou de retour de veste....

    RépondreSupprimer
  2. Je ne vois pas non plus de revirement. Ce n'est pas la même chose de dire : 'tout le monde a été parfait (en cuisine) mais le chef a désigné un "moins bon" - d'un coté.'

    Et 'L'équipe a vraiment merdé, le chef aurait dû intervenir' - de l'autre.

    Maintenant il faut également conserver à l'esprit que le montage n'a pas nécessairement pour vocation de fournir au téléspectateur les éléments d'une opinion objective. (Donc les chefs on forcément plus d'éléments que les téléspectateurs).



    Ce que je reprocherai volontiers à l'émission, c'est de laisser entendre que baia ne sait pas faire la cuisine. La cuisine c'est quand même une affaire de goût avant tout ... et question goût l'émission montre des chefs qui aiment le gout de la cuisine de baia (mais trouvent les préparations trop simples vis à vis du niveau souhaité). Baia est dans les 20 sélectionnés parmis 18 000 candidats.

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que nous n'avons pas la même position, je pense que Philippe n'a pas du tout assumé son rôle jusqu'au bout.
    Que ce soit les plats ou les "vendeurs", on ne peut pas choisir une part de responsabilité et en laisser une autre : dans cette épreuve tout avait son importance, un chef ne peut pas se désolidariser de son équipe en cas d'échec, et ici, pour l'épreuve, les "vendeurs" faisaient aussi partie de l'équipe.
    Yves Camdeborde a été très clair sur ses opinions la dernière fois sur le rôle du chef, il n'y avait pas d'ambiguïté.
    Je maintiens que face au choix de l'élimination, le jury a décidé de faire partir un choix du chef plutôt que le chef, et donc, c'est bien du retournage de veste.

    RépondreSupprimer
  4. Coup de gueule par rapport à la première élimination car le jury n'arrive même pas à garder le même avis sur la durée, la semaine passée le chef d'équipe est responsable de la défaite et aurait du partir mais comme il n'a pas été nominé on élimine un des responsables.
    Là le chef est nominé mais on le garde car il a bien fait son boulot (il a perdu et de 15 couverts) et donc sa parole est d'or s'ils ont fait 15 couverts de moins c'est à cause de Baia responsable des desserts qui a failli jeter un peu de chocolat à la fin plutôt que de tout garder. Mon dieu pendez là (au passage s'ils avaient eu + de couvert elle n'aurait pas eu à jeter des trucs hein). Bref ils n'ont pas voulu éliminer un bon potentiel et ont préféré lourder une fille qui était souvent dans les dernières mais le procédé n'est pas glorieux. tout comme celui du chef d'équipe qui n'assume pas en ne nominant même pas les rabatteurs.

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire